B. OCK. Octobre 1984

Une fois deux = Une

Le printemps a toujours été la saison des amours. Quelles soient douces, sombres ou tumultueuses, elles font toujours preuve d'un éclat sans limite et s'extériorisent de différentes façons. Certains ont choisi la peinture, d'autres l'écriture.

Ceux qui nous intéressent gravent leurs histoires d'amour sur du vinyl.

Un disque est apparu dans le courant de l'année. Le premier album en date du groupe parisien RITA MITSOUKO.

Les histoires d'amour ont toujours abouti à des choses étonnantes. Nuancées comme il se doit par les personnalités réunies. Unies serait un terme plus approprié car il ne s'agit plus ici d'une simple collaboration mais d'une union complète. Fusion qui donne le jour à un nouvel élément fait à la fois de l'un et de l'autre.

Car un disque est un objet hors du commun. Il a une âme propre, c'est un objet qui vit, qui bouge et qui a sa petite influence sur son environnement.

Catherine RINGER et Fred CHICHIN se rencontrent à la fin des années 70. Fred opère en tant que guitariste au sein du groupe Flash Rouge. Catherine à la tête prise entre ses cours de flûte, Chopin et Piaf. Le Velvet Underground, aussi. Elle trifouille à l'époque dans le milieu des spectacles musicaux et tombera sur Flash Rouge dont elle deviendra la chanteuse attitrée.

Flash pour qui ? Pour les deux sans doute, qui partiront plus tard donner vie de leur côté à RITA MITSOUKO.

Rita parce que c'est le nom de toutes les héroïnes de Western et Mitsouko pour le parfum.

Ecoutez ce disque même à la rentrée.

Si vous n'êtes pas partis en voyage, il vous aidera à danser et à rêver un peu aux vacances que vous auriez aimé prendre. C'est même un disque que l'on n'écoute pas : montez dessus avec lui sur la platine en vous glissant dans la pochette mais attention aux coups de foudre, on y rencontre de drôles de gens.

 

Phil Bertrand